• Les Indépendants

Franck MENONVILLE - PJL de Finances 2020 - Remboursements et dégrèvements - Engagements financiers




Derrière les noms austères et les chiffres froids, nous lisons les grandes orientations du Gouvernement et son rôle comme actionnaire et investisseur.


Le programme 117 concerne la charge de la dette, ligne budgétaire incontournable, la troisième en termes de montant en crédits de paiement. Et pour cause : notre pays a usé et abusé de la dette depuis des décennies. En valeur absolue, celle-ci continue à augmenter, mais sa charge, elle, diminue compte tenu des taux bas. Certains souhaiteraient saisir cette opportunité pour s'endetter plus encore. Mais en laissant filer notre dette, nous avons repoussé les réformes structurelles et renoncé à une part de liberté d'action. Que se passera-t-il quand les taux remonteront ? 


L'augmentation de 5 milliards d'euros des crédits alloués aux dégrèvements n'est pas une bonne nouvelle. Il est crucial d'accélérer le désendettement. Les cessions prévues par la loi Pacte y contribuent. Certes, l'État se désengage d'entreprises performantes, mais la priorité donnée au financement de l'innovation est judicieuse.


Les crédits du PIA 3 s'élèvent à 10 milliards d'euros. Il est indispensable de financer l'innovation de rupture pour préparer notre pays aux enjeux de demain. Nous voterons les crédits de cette mission et encourageons le Gouvernement à poursuivre les efforts de maîtrise de la dépense publique.


Seul le prononcé fait foi

Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube