• Les Indépendants

Jérôme BIGNON : Débat - Conclusions du rapport sur les difficultés de recrutements

Débat sur les conclusions du rapport : "Comment faire face aux difficultés de recrutement des entre

prises dans le contexte de forte évolution des métiers"


Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

Mes Chers Collègues,


La crise économique a mis un coup d’arrêt brutal à la dynamique de réduction du chômage engagée depuis 2017. Les réformes commençaient à porter leurs fruits, et l’objectif d’un taux de chômage ramené à 7% à la fin du quinquennat paraissait, il y a encore quelques mois, réaliste…


Mais nous aurions tort de baisser les bras. La France ne doit jamais se résoudre à accepter le chômage de masse souvent perçu comme une fatalité nationale. Nous devons reprendre la route vers le plein emploi sur laquelle nous nous étions engagés.


Mais nous aurions également tort de ne pas profiter de ce moment de crise pour réinterroger notre itinéraire. Compte tenu de la double urgence économique et climatique, la relance devra être écologique, cela ne fait pas de doutes. La lutte contre le chômage doit donc devenir verte, et l’écologie la solution aux problèmes de recrutement des entreprises.


Il s’agit de mettre fin à ce paradoxe aberrant malheureusement propre à la France, avec des demandeurs d’emploi qui ne trouvent pas de travail, d’une part, et des entreprises qui ne trouvent pas d’employés, d’autre part.


Une relance verte implique une évolution importante du marché de l’emploi. Parce que les entreprises devront décarboner leur modèle économique, parce que nous devrons amplifier la rénovation énergétique du parc immobilier, parce que nos mobilités seront progressivement bouleversées, nous aurons besoin de développer de nouvelles compétences adaptées à de nouveaux métiers. C’est évident.


Mais cela se prépare. Il s’agit de redoubler d’ambition pour la formation professionnelle : sa mission ne se réduira pas à fluidifier le marché du travail – comme on dit ! - ; elle devra aussi contribuer à accélérer la transition écologique. Madame la Ministre, comment le Gouvernement compte-t-il articuler lutte contre le chômage et lutte contre le changement climatique ? Quel est le plan d’action pour mener ces deux combats de front, sachant que nous ne pouvons renoncer ni à l’un, ni à l’autre ?


Réponse : Mme Muriel PENICAUD - Ministre du Travail

Faisons de deux problèmes une solution, et de la crise du Covid un accélérateur de transformation. Le plan de relance aura un volet sur la transition écologique. Celle-ci va détruire et créer des emplois : la fermeture des centrales à charbon en détruit, l'économie circulaire en crée. L'État et les régions sont au rendez-vous en investissant dans les compétences, particulièrement sur la transition écologique et numérique. Donnons envie aux jeunes de construire le monde de demain.


Réplique :

Je vous remercie Madame la Ministre. J’ai bien aimé votre formule « de deux problèmes faisons une solution » ; j’aime l’accélération de la transition et l’idée de considérer les propositions que nous faisons comme éventuellement, des investissements stratégiques de la nation font changer, un peu, l’état d’esprit qu’on avait par rapport aux investissements stratégiques. On pense souvent à la défense nationale, à l’énergie mais dans la vieille vision qu’on en avait.

Aujourd’hui, je pense qu’il faut vraiment garder les mêmes mots mais leur donner une dimension différente.


Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube