• Les Indépendants

Jean-Louis LAGOURGUE : PLF 2021 - Mission "Anciens combattants, mémoire et liens avec la nation"

Mis à jour : 22 déc. 2020

04 décembre 2020


Projet de loi de finances pour 2021 - Mission "Anciens combattants, mémoire et liens avec la nation"

Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

Mes chers Collègues,


L’examen des crédits de la mission « Anciens combattants, mémoire et liens avec la Nation » constitue toujours un moment particulier car derrière les chiffres et les colonnes, les programmes et les lignes de ce budget, se concentrent les vies de toutes ces femmes et de tous ces hommes qui consentent, pour notre pays, au sacrifice suprême.


Cette mission finance les actions de reconnaissance en faveur du monde combattant, les politiques de renforcement du lien entre l’armée et la nation et l’indemnisation des victimes des persécutions antisémites et des actes de barbarie commis pendant la seconde guerre mondiale.


Cette année encore, les crédits de la mission sont en diminution d’environ 3 %.

Ils sont désormais inférieurs à 2,1 milliards d’euros.


Toutefois cette chute est pour partie la conséquence de la diminution du nombre de bénéficiaires de la retraite du combattant et de la pension militaire d’invalidité.


Pour 2021, plus encore qu’auparavant, les attentes des anciens combattants et de leurs familles sont fortes et légitimes : la mesure de revalorisation prévue cette année consiste en l’abaissement du seuil d’invalidité nécessaire à l’obtention de la majoration de la pension de réversion du conjoint survivant d’un grand invalide de guerre.


Cette mesure était attendue.


Ainsi, une veuve d’un grand invalide de guerre pourra bénéficier d’un supplément de pension militaire d’invalidité : si son conjoint décédé avait bénéficié, sur cette pension, de 6 000 points, ce nombre passera à 10 000.


Je tiens aussi à saluer d’autres avancées en ce qui concerne la jeunesse, notamment la hausse satisfaisante de la cible d’incorporation du service militaire volontaire.


Dispositif d’insertion très performant, le SMV accueillera 1 200 jeunes en 2021 – 200 de plus qu’en 2020 – grâce à une évolution de son organisation. Pour l’année 2022, l’objectif est d’accueillir 1 500 jeunes.


Par ailleurs, les crédits dévolus à la politique de la mémoire augmentent nettement.


Cette hausse bénéficie principalement à l’aménagement et à la rénovation des sépultures de guerre et des hauts lieux de la mémoire nationale en France, en Algérie et au Maroc.


Je ne peux que me féliciter de cet effort important qui permettra de conserver ces lieux de transmission dans un état décent.


Avant de conclure, je voudrais exprimer toute ma gratitude aux anciens combattants qui ont été très durement éprouvés par la crise sanitaire en 2020.


Ceux qui font vivre le monde combattant sont souvent des personnes d’un certain âge et l’annulation prolongée des cérémonies et manifestations commémoratives a mis un coup d’arrêt brutal à leur travail de transmission, les privant également de rencontres particulièrement essentielles pour leur vie sociale.


Madame la Ministre,

Mes Chers collègues,


Si le budget diminue de 70 millions, il demeure néanmoins satisfaisant.


Les droits en faveur des anciens combattants et de leurs ayants droit sont maintenus voire étendus dans certains cas et je m’en réjouis.


Il nous faudra toutefois demeurer particulièrement vigilants quant aux travaux de la commission tripartite – État, Parlement, associations – prévue au dernier trimestre 2020 qui doit examiner l’évolution du point de pension militaire d’invalidité, que nous appelons de nos vœux.

Le Groupe « Les Indépendants » votera les crédits de cette mission.

Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube

Groupe parlementaire au Sénat