• Les Indépendants

Joël GUERRIAU : Débat "Les conditions de la reconstruction du pacte social à la sortie de la crise"


Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

La crise a révélé les vulnérabilités de notre modèle social, mais également ses forces adaptatives, comme un catalyseur d’évolutions importantes qui se tenaient prêtent à émerger.

Ce phénomène est flagrant dans le domaine du travail. Entre mars et mai 2020, des millions de salariés ont poursuivi leurs activités à distance. Si les grèves de la réforme des retraites était une sorte de répétition générale, il semble que l’épidémie Covid-19 que nous traversons est en train de bouleverser durablement notre modèle traditionnel d’organisation du travail. A l’aune de cette expérience à marche forcée, 62% des français plébiscitent le recours au télétravail. Si certaines entreprises annoncent vouloir recruter des télétravailleurs à temps complet, d’autres proposent un modèle hybride. Ce n’est pas de la philanthropie qui se cache derrière ces nouveaux modes d’organisations, mais bien une volonté affichée de gagner en productivité, de fidéliser les meilleurs employés et de faciliter les recrutements dans les zones plus éloignées.

En effet, l’enjeu sous-jacent est celui de l’égalité territoriale. 75% des salariés intéressés par un télétravail à temps complet envisageraient de déménager. Cela nous amène à considérer le télétravail comme un moyen de désengorger les centres urbains surpeuplés, pollués, aux loyers hors de prix, un moyen donc d’offrir à la France une nouvelle politique d’aménagement de son territoire. Dans cette perspective, un cadre national est indispensable afin d’éviter que la généralisation du télétravail ne se traduise par une délocalisation des emplois qualifiés vers des pays à bas salaires.

Madame la Ministre, quelles mesures le Gouvernement est-il prêt à prendre pour encadrer le recours au télétravail sans que cela ne représente un facteur de délocalisation supplémentaire mais, au contraire, un moyen d’offrir à la France un nouvel équilibre territorial ?


Réponse de Mme Christelle DUBOS, Secrétaire d'État auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé




Réplique de Mr Joël GUERRIAU :

Après votre réponse, il me vient également une réflexion sur la question touchant les services de l’Etat et sur la place que vous laisserez au télétravail ; je pense par exemple au service des impôts, je pense à tous les outils de l’ANTS, sur les titres sécurisés. Finalement, ce sont des gens qui font du contrôle, ce contrôle ils pourraient très bien le faire en télétravail.


Je ne sais pas si cette réflexion est également à l’ordre du jour du Gouvernement.


Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube