• Les Indépendants

Joël GUERRIAU : QAG sur la situation au Mali


Président,

Monsieur le Ministre,

Malgré de belles avancées la situation au Sahel reste préoccupante. D’abord parce que nous y avons déjà atteint un objectif, l’élimination du chef de l’AQMI mais pour autant, on l’a vu lors des événements récents de ce week-end, les Maliens manifestent une colère anti-gouvernementale.

La France a beaucoup investi sur le Mali et en particulier, je voudrais ici rendre hommage aux militaires français qui ont été blessés ou tués au cours de ces opérations. Ils ont payé un lourd tribu. Nous avons donc une vigilance particulière à porter sur ces territoires.

Le G5 Sahel est un soutien fondamental et au cœur du G5 Sahel se trouve le Mali qui est une puissance regroupant un territoire très très vaste. Alors, Monsieur le Ministre, ces derniers jours ont réuni une foule considérable sur la capitale Bamako. Il y a eu des incidents très violents et sanglants puisqu’il y a eu 11 morts et plus de 150 blessés. Une situation dramatique où le Gouvernement est remis en cause, en particulier à la suite des élections législatives de Mars et Avril. Nous sommes en droit de nous inquiéter car nous avons besoin d’un Etat fort et légitime pour mener à bien ces luttes anti-terroristes.

Alors, Monsieur le Ministre, ma question est très simple : Est-ce que d’abord nos ressortissants qui sont nombreux au Mali sont en toute sécurité ? Et puis surtout, qu’est-ce que la communauté internationale peut faire pour que le Mali ne tombe dans le chaos avec un risque de renversement du Gouvernement soit par un groupe terroriste ou bien encore un risque d’une autre nature qui serait un Etat militaire ?

Merci Monsieur le Ministre.


M. Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, chargé du commerce extérieur et de l'attractivité . - Veuillez excuser Jean-Yves Le Drian, en déplacement à l'étranger.


Ce week-end ont eu lieu des débordements graves, réprimés de façon excessive.


La France est aux côtés de ses ressortissants et soutient toutes les initiatives en faveur du dialogue. Elle appuie toute solution d'avenir et encourage le président Keïta à abroger les décrets de nomination des membres de la Cour constitutionnelle, à nommer un gouvernement de consensus, comme il s'y est engagé, et à faire libérer les manifestants arrêtés.


La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) mène une nouvelle mission après celle dont les conclusions ont été rendues en juin, qui a le plein soutien de la France et devrait nous permettre de proposer des solutions d'avenir pour le Mali. (Applaudissements sur les travées du groupe Les Indépendants)


M. Joël Guerriau. - Hier encore, sept villageois dogons étaient tués par les terroristes. La force militaire française est indispensable mais le Mali, dont le gouvernement a montré une certaine fragilité, doit retrouver le chemin de la démocratie. (Applaudissements sur les travées du groupe Les Indépendants)

Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube