Pierre-Jean VERZELEN : Quelle politique ferroviaire pour assurer un maillage équilibré du territoire

01 février 2022


Débat sur le thème : "Quelle politique ferroviaire pour assurer un maillage équilibré du territoire ?"

Madame la Présidente,

Monsieur le Ministre,

Ma question, enfin je repose une question que j'avais posée il y a plusieurs mois sur la virgule Roissy, et le Ministre m'avait répondu que les choses avançaient très bien sur le barreau Roissy - Picardie.

C'est vrai que les choses avancent bien. C'est une très bonne nouvelle, mais sauf que ce n'était pas exactement la même ligne.


Moi, je vous parle d'un raccordement. La virgule Roissy, c'est un tronçon d'un peu plus d'un kilomètre qui permettrait de raccrocher Roissy à la ligne Paris, Villers-Cotterêts, Soissons, Laon, Hirson. L'enjeu, puisqu'on est dans le sujet du maillage territorial, il est extrêmement important. Dans un territoire difficile, ça permet la mobilité de ceux qui habitent dans l'Aisne et qui iraient travailler à Roissy. Ça permet à ceux qui habitent sur le territoire de Roissy, éventuellement de venir vivre sur des territoires, sur les territoires ruraux.


J'ajoute que dans quelques mois ouvrira à Villers-Cotterêts, la Cité de la Francophonie, ou de la langue française, qui représentera un intérêt touristique important et qu'il est également important que les touristes puissent de Roissy venir à Villers-Cotterêts.


Donc, il y a une étude qui a été lancée il y a quelques mois, qui avait été actée dans le CPER (Contrat de plan État-région) entre l'État et la région : une étude pré-opérationnelle menée par SNCF Réseau à hauteur de 150 000 euros de chaque côté.


Ce que je voulais savoir, Monsieur le Ministre, c'est est-ce que vous pouvez nous confirmer que SNCF Réseau a avancé sur les études, que les résultats nous les aurons bien au mois de juin, et réaffirmez ici la volonté de l'État d'aboutir sur un sujet ô combien structurant pour un territoire comme l'Aisne, ô combien au cœur d'un sujet qui est celui de l'aménagement du territoire.


Et puisqu'on parlait des Hauts-de-France juste avant, le Conseil Régional lui a affirmé les choses. Ils étaient déjà prêts à financer, à partir sur ce dossier.


On attend autant de clarté de la part de l'État.


Merci.


Joël GIRAUD – Secrétaire d’État chargé de la Ruralité

Oui, Monsieur le Sénateur, oui écoutez, effectivement, je vais tenter de ne pas faire l'erreur de répondre sur l'autre question qui est quand même extrêmement intéressante je dois dire pour votre territoire, puisque l'amélioration de la desserte ferroviaire entre l'Aisne et l'Ile-de-France, avec la réalisation du nouveau barreau ferroviaire, entre Paris - Laon, et la ligne à grande vitesse d'interconnexion, elle mène quand même à l'aéroport de Roissy.


C'est une revendication de votre territoire.


Mais j'ai bien compris que votre question ne portait pas essentiellement sur ce sujet.


Pour répondre de manière précise sur l'attractivité du territoire actionné et la façon de le développer puisque c'est bien là si je comprends bien votre préoccupation. L'État a décidé de financer en 2021, à hauteur de 150 000 euros, une nouvelle étude fonctionnelle et technique. Cette étude, qui se poursuit à l'heure où je vous parle, va permettre d'alimenter les réflexions globales à conduire sur l'ensemble des opérations qui sont prévues sur le réseau Nord et en particulier au sein de la plateforme services et infrastructures qui réunit État, collectivités et SNCF Réseau.


Alors le financement et le calendrier de la suite des études, ils vont pouvoir être abordés tout simplement dans un cadre qui est le cadre classique des négociations autour du volet mobilité 2023-2027 du contrat qu'est le CPER des Hauts-de-France, en tenant compte des options qui ont été déjà retenues à l'issue de l'étude financée en 2021.


Donc, voilà si, si vous me le permettez Monsieur le Sénateur, je pense que c'est ce qui recouvre l'objet de votre question, ce sur quoi nous nous engageons pour les années qui viennent sur le territoire qui vous intéresse.

Interventions au Sénat