top of page

Pierre-Jean VERZELEN : Débat sur la mixité sociale à l'école

16 février 2023


Débat sur la mixité sociale à l'école


🔔 À retrouver sur nos réseaux sociaux

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,


Chacune et chacun d’entre nous a conscience de l’importance de faire vivre la mixité dans nos écoles de France.


La mixité, elle permet de se confronter à la différence quelle qu’en soit la forme, elle permet d’apprendre à comprendre l’autre, elle participe à former un citoyen.


Mais le sujet de la mixité ne se pose pas pareil, avec la même intensité selon les territoires. Chacun son expérience, moi, c’est celle d’un maire d’une commune rurale dans l’Aisne et j’image que l’enjeu et le sujet n’est pas le même quand on est le maire d’une ville centre ou d’une ville de banlieue.


Et pourtant, des décrochages, des problèmes, des difficultés de mixité il y en a partout, et évidemment, il n’y a pas de classement à faire en la matière, néanmoins, les difficultés quand on est dans un territoire métropolitain, grâce à la mobilité, je veux dire au RER, au métro, au bus, fait que vous avez accès à des lieux culturels. Enfin, pour faire simple, le monde est devant vous et vous pouvez le voir... Or dans les territoires ruraux, soit vous êtes dans une famille qui a les moyens et l’organisation qui permet de se rendre dans ces endroits et des fois, c’est la double peine ; vous avez des difficultés, vous êtes dans une famille, où il n’y a pas les moyens de partir une journée ou plusieurs jours pour se rendre dans une capitale ou une grande ville pour s’ouvrir l’esprit.


Cet éloignement, ce manque de mixité n’est pas toujours pris en compte dans la mise en œuvre des politiques scolaires et pourrait pourtant faire la différence dans certains cas. Il s’agit de donner les mêmes conditions, les mêmes chances, les mêmes opportunités à chacun, c’est ça la vocation de l’école républicaine.


Quelles sont en la matière vos ambitions pour favoriser la mixité sociale dans les territoires ruraux et lutter contre les inégalités territoriales Monsieur le Ministre ?



Réponse de M. Pap NDIAYE, Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse


Merci Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

Monsieur le Sénateur VERZELEN,


Vous avez raison, la question de la mixité sociale ne se pose pas seulement dans les territoires urbains mais également dans les régions rurales.


Cependant, les problématiques scolaires dans les régions rurales sont un peu différentes des problématiques des territoires urbains. Globalement, les résultats scolaires dans les régions rurales avec des variations, il faut le reconnaître, sont des résultats corrects voire bons dans des départements très ruraux, si je prends le cas de la Mayenne par exemple. Les résultats scolaires en Mayenne sont de bons résultats scolaires.


Néanmoins, ce que l’on constate c’est plutôt un manque d’ambition, en tout cas, des difficultés à projeter ces résultats scolaires dans des études postbac qui impliquent éventuellement, un éloignement géographique de la région d’origine.


Donc, la question de l’éloignement à travers cet exemple est absolument centrale en ce qui concerne les territoires ruraux ; c’est pourquoi j’ai mentionné dans mon intervention, la possibilité d’organiser des rapprochements entre établissements scolaires moyennement éloignés ; je dirais en tout cas, éloignés de façon gérable par des modes de transport appropriés. J’ai également en tête, l’importance et l’intérêt des cordées de la réussite. Vous savez que 168 000 élèves sont aujourd’hui concernés. Nous visons un objectif de 200 000 élèves en cordée depuis le supérieur au lycée, jusqu’au collège et cela donne de bons résultats notamment en matière d’ambition et de perspective scolaire et universitaire.


Enfin, je veux mentionner la question de la refonte de la carte de l’éducation prioritaire à laquelle nous nous sommes attelés avec le Ministre du logement et de la ville ; question qui va aussi impliquer les territoires ruraux et nous allons prendre notre temps pour aboutir à une refonte e

Comments


Interventions au Sénat

bottom of page