• Les Indépendants

Colette MELOT : Débat sur les perspectives de la saison estivale




Madame la Présidente,

Monsieur le Ministre,

Mes chers collègues,

La France est le quatrième pays possédant le plus de sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec presque 90 millions de visiteurs étrangers pour la seule année 2018, la France est aussi le pays le plus visité du monde. Son tourisme est grandement culturel. Son patrimoine, d’une richesse incomparable, compte environ 45 000 monuments historiques classés et inscrits.

Aujourd’hui, et comme l’ensemble des secteurs touristique et culturel, notre patrimoine historique est touché de plein fouet par la crise sanitaire et économique que nous vivons.

Parmi ces monuments historiques, 44% sont des propriétés privées, soit des biens familiaux soit acquis par des passionnés.

Derrière la carte postale architecturale se cachent des entrepreneurs, des PME parfois, qui se battent pour faire vivre leur passion et souvent, 90% de leurs recettes proviennent de la billetterie, et donc des visites et du tourisme.

Ces merveilles du patrimoine français ont besoin d’être restaurées et entretenues en permanence. Ces sites sont également synonymes d’emplois et de savoirs faire très divers où plusieurs corps de métier se croisent, des permanents tout comme des saisonniers. Un exemple parmi tant d’autres, dans mon département, la Seine-et-Marne, la famille De Voguë propriétaire du prestigieux château de Vaux-le-Vicomte a dû fermer ses portes et mettre, depuis le 25 mars, 75 de ses salariés au chômage technique. Pourtant il faut maintenir l’entretien du domaine et les charges incompressibles courent. A ce jour, l’ouverture fait l’objet d’une réflexion qui pourrait aboutir pour les jardins (500 hectares) à une autorisation accompagnée d’un protocole sanitaire.

La saison estivale qui nous attend ne ressemblera à aucune autre. Les visiteurs étrangers seront beaucoup plus rares. Mais la crainte de partir à l’étranger peut bénéficier au tourisme national. Comme le dit si bien Stéphane Bern : « le patrimoine est une passion française » mais les conséquences économiques risquent de mettre en péril bien des sites.

Aussi, Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous indiquer les mesures que vous envisagez pour soutenir les propriétaires privés et notamment les inclure dans le plan de relance et si vous estimez possible de les autoriser à ouvrir leurs portes dès le mois de juin ?


Réponse :

Jean-Baptiste LEMOYNE - Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères


Nombre de magnifiques monuments sont le reflet de sagas familiales. Je pense à la famille de Lorgeril au château de la Bourbansais, au château de Saint-Fargeau dans l'Yonne, ou encore au château de Breteuil, qui vient de rouvrir.


Les entreprises de gestion des monuments historiques peuvent bénéficier des exonérations de cotisations sociales salariales et patronales, pour les aider dans leur trésorerie.


Nous avons lancé le fonds d'ingénierie « Tourisme et Patrimoine » pour aider un certain nombre de sites. Le dispositif France Tourisme Ingénierie, porté par Atout France, est doté de 21 millions d'euros.


Les initiatives parlementaires sont précieuses, et votre rapporteur général Albéric de Montgolfier s'est mobilisé pour que des monuments au statut complexe soient éligibles au prêt garanti par l'État : c'est le cas. Cette cause, qu'incarne si bien Stéphane Bern, nous réunit


Avec Atout France, nous avons décliné la campagne : « Cet été, je visite la France ». (M. André Gattolin applaudit.)



Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube