top of page

Pierre Jean Rochette : Prolifération du frelon asiatique

11 avril 2024

Proposition de loi visant à endiguer la prolifération du frelon asiatique et à préserver la filière apicole - Voir le dossier législatif



Madame la Présidente,

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Rapporteur,

Mes chers collègues,

 

« Si les abeilles disparaissaient de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre », qu’elle soit ou non d’Albert Einstein, cette citation apporte son lot de vérités. Alors que leur déclin s’est grandement accéléré au cours de la dernière décennie en Europe, nous prenons conscience de leur place centrale dans notre existence. Et de notre fragilité sans elles.

 

Les abeilles permettent de maintenir les équilibres de la biodiversité. Elles sont un chainon primordial de notre sécurité alimentaire. Ce n’est pas seulement un sujet propre à l’apiculture. C’est plus largement de toute notre agriculture dont il est question.

 

Près de ¾ de la production de nourriture dans le monde reposent sur leurs frêles ailes. Elles sont nos meilleures alliées quand on en vient à parler pollinisation. De nombreuses espèces en dépendent. D’ailleurs dans les endroits où elles ont déserté, les hommes cherchent les moyens de les remplacer. En Chine, la pollinisation se fait manuellement, aux États-Unis des drones sont chargés de ce dur labeur.

 

Les chiffres sont limpides, nous perdons nos abeilles. Un cocktail de facteurs est à l’origine de cette triste réalité. Bien sûr les pollutions en tout genre, notamment via les phytosanitaires. Les monocultures qui ne permettent plus la diversité essentielle à nos butineuses, tout comme la réduction des espaces où trouver de quoi butiner. Enfin, l’arrivée du frelon asiatique qui a pris d’assaut tout le territoire à la vitesse de l’éclair est totalement dévastateur.

 

Dans ce contexte alarmant, je salue les discussions autour de cette PPL.

 

Je remercie l’auteur de ce texte ainsi que le rapporteur et la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable pour le travail effectué, qui semble mettre tout le monde d’accord.

 

Il est temps que nous organisons notre riposte efficacement contre les conséquences néfastes de l’arrivée du frelon asiatique.

 

La mise en place d’un plan national de lutte contre le frelon asiatique à pattes jaunes est nécessaire. Inclure toutes les parties prenantes à la concertation devrait en permettre l’efficacité. Tout comme les accompagnements financiers particulièrement des collectivités territoriales.

 

Sur ce point, la déclinaison territoriale du plan via des plans départementaux de lutte devrait répondre aux spécificités locales. Enfin, le suivi des actions de surveillance, de prévention, de piégeage sélectif et de destruction sera également un bon indicateur des bonnes pratiques et des évolutions. Nous pourrons ainsi prévenir et organiser les prochaines étapes.

 

La création d’un droit à une indemnisation proportionnée aux dommages qui seraient causés par les frelons asiatiques marque également une avancée. Sur ce point, donner la parole à l’interprofession apicole et à l’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation afin de réfléchir aux montants forfaitaires sera un plus. Leur technicité est un atout.

 

En clair, nous devons inverser la tendance et arrêter le déclin des abeilles dans notre pays. Une action coordonnée de l’État, des apiculteurs, des collectivités locales et de tous les acteurs en présence est urgente. Il en va de notre futur et de nos équilibres.

 

Le Groupe Les Indépendants votera en faveur de cette PPL.


SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI.

 

コメント


Interventions au Sénat

bottom of page