top of page

Vanina Paoli-Gagin - QAG : Situation à Sciences Po

30 avril 2024

Questions d'actualité au Gouvernement



Question de Vanina Paoli-Gagin, Sénateur de l’Aube, à Sylvie Retailleau, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 

Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

 

À mon tour, je souhaite vous interroger sur ce même sujet. Cela atteste tant de sa prégnance que de sa gravité. Nous assistons tous, avec consternation, avec inquiétude, à la manipulation de la part de pseudo-mouvements étudiants au sein de nos universités. En première ligne, Sciences Po et la Sorbonne, temples de la connaissance et du pluralisme des idées, pris en otage par une minorité radicale. Une mobilisation qui a pris des proportions dangereuses à Paris comme dans toute la France. Nous ne pouvons tolérer l'occupation de locaux universitaires, ni l'instrumentalisation politique des étudiants et encore moins la profération d'appels à la haine antisémite.

 

Au fil des années, la garde a été baissée sur la défense de notre pacte républicain. Aujourd'hui, cette situation désastreuse a pris une tournure très politique, puisque les étudiants à l'origine de mouvements de blocage sont soutenus activement par l'extrême-gauche, dont le naufrage se profile de jour en jour un peu davantage. Nous assistons à une dérive idéologique croissante au sein de ces établissements, pensés pour former nos élites, rappelons-le, nos élites républicaines. Des lieux qui devraient être consacrés à la confrontation des idées, au débat raisonné, à la transmission éclairée.

 

Nous sommes face à une forme de négationnisme intellectuel, j'ose le mot, en diamétrale opposition avec l'esprit des Lumières. Dans ces établissements, tout tend ainsi à devenir opinion. Le point d'équilibre ne se trouve jamais, cela a été dit, dans la polarisation ou dans l'outrance. Face à la radicalisation, refusons la capitulation intellectuelle et restons fermes.

 

Madame la Ministre, que pouvons-nous faire de plus pour que notre université renoue avec son universalité ?

 

Je vous remercie.

 

Réponse de Sylvie Retailleau, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 

Merci Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

Madame la Sénatrice Paoli-Gagin,

 

D'abord merci, merci pour votre rappel important sur, effectivement, le rôle et les missions des universités, de tous nos établissements d'enseignement supérieur. Je l'ai dit, je crois qu'il faut le redire, le débat et la liberté d'expression respectueuse, maîtrisée, cadrée. Vous l'avez rappelé, c'est une des vocations, aussi, des universités. Les blocages et surtout les intimidations, ce type de blocage, c'est non. Et encore moins l'incitation à la haine ou l'appel au soulèvement, ou oserais-je dire, l'insurrection. C'est pour cela que nous restons très fermes et vigilants, parce qu'il est de notre responsabilité, et je dirais responsabilité collective, de veiller à ce respect du cadre républicain, à la sécurité bien sûr des biens et des personnes, et à retrouver cette objectivation, cette maîtrise, cet équilibre, ce cadre.

 

Permettez-moi de rappeler qu'aucune sanction pour des faits graves, comme des signalements d'antisémitisme, ne sera abandonnée, ni aujourd'hui, ni par la suite. Alors, honte à ceux, effectivement, qui choisissent de souffler sur les braises, de faire passer de fausses informations, d'attiser les haines. Honte à ceux qui instrumentalisent, comme vous l'avez dit, ces conflits, et qui utilisent notre jeunesse, et ici nos étudiants. C'est juste irresponsable, effectivement dangereux.

 

Permettez-moi de m'associer à vos propos de débats d'idées, de débats contradictoires et de la controverse. Je vous l'ai dit, je rencontre nos présidents et nous y travaillons, sur des choses concrètes. Le déchaînement de haine, l'appel à l'insurrection, la reprise d'odieux symboles, c'est non. Les universités sont des lieux d'études. Leur mission est trop importante et trop précieuse pour qu'on piétine leur image et qu'on empêche leur bon fonctionnement en tentant d'importer cette mobilisation américaine.

 

 Je vous remercie.

 

Réplique de Vanina Paoli-Gagin, Sénateur de l’Aube.

 

Je vous remercie, Madame la Ministre, nous comptons vraiment sur votre action pour protéger notre jeunesse de la tentation de rejet de toute altérité, parfois aussi instrumentalisée par des forces obscures étrangères.

Comments


Interventions au Sénat

bottom of page