top of page

Colette MÉLOT : Deuxième lecture - Offre de restauration à tarif modéré pour tous les étudiants

05 avril 2023


Deuxième lecture de la proposition de loi visant à favoriser l'accès de tous les étudiants à une offre de restauration à tarif modéré (voir le dossier législatif)


🔔 À retrouver sur nos réseaux sociaux


NB : 🗣 Pour rappel retrouvez l'intervention du Sénateur Vanina Paoli-Gagin lors de l'examen du texte en première lecture au Sénat le 10 juin 2022 en cliquant ici

 

Madame la Présidente,

Madame la Ministre,

Monsieur le Président de la Commission Culture, Education,

Monsieur le Rapporteur, Cher Jean HINGRAY,


Lors de la crise sanitaire relative au Covid-19, nous avions tous été heurtés par les images de longues files d’étudiants venus chercher un colis alimentaire.


Aujourd’hui les difficultés existent toujours en raison de l’inflation généralisée et de la hausse du coût de l’alimentation avec l’impérieuse nécessité de soutenir les élèves de l’enseignement supérieur. Aussi, nombreux sont les étudiants qui ne peuvent plus se permettre le même panier quotidien qu'auparavant.


L'alimentation est devenue la première variable d'ajustement pour boucler les fins de mois.


Dans ce contexte, toute aide destinée à leur permettre de poursuivre sereinement leurs études est la bienvenue. La hausse des bourses d’études, annoncée la semaine dernière, est également une excellente nouvelle.


Anthelme BRILLAT-SAVARIN écrivait dans sa célèbre Physiologie du goût que « la destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent ».


De la même manière, la réussite universitaire de nos étudiants dépend aussi de la manière dont ils s’alimentent. Quoi de plus essentiel que de permettre à notre jeunesse de manger à sa faim ?


Voilà tout l’objet du texte que nous examinons aujourd’hui, destiné à garantir à tous les étudiants l’accès à une offre de restauration abordable.


En première lecture au Sénat, nous avions proposé la création d’une aide territorialisée, destinée aux étudiants qui résident à distance de restaurants universitaires. Je pense en particulier aux zones rurales et de montagne. Ces jeunes sont défavorisés puisqu’ils ne bénéficient pas de tarifs avantageux et de repas équilibrés fournis par ces fameux « Restos U ».


Depuis son dépôt au Sénat par notre collègue Pierre-Antoine LEVI, le texte a bien évolué – et c’est peu de le dire. Permettez-moi d’en profiter pour saluer son travail, ainsi que celui de son rapporteur, Jean HINGRAY.


Le projet de création d’un « ticket restaurant étudiant » a été abandonné. Je ne peux que regretter la complexification du dispositif, à l’issue de son examen à l’Assemblée nationale.


Pour autant, la philosophie du texte reste la bonne et cette nouvelle écriture va dans le bon sens. Cela explique son adoption conforme en commission.


De son côté, le Gouvernement sera engagé à remettre chaque année au Parlement un bilan de la mise en œuvre du dispositif. C’est une bonne chose. Nous serons particulièrement attentifs aux retours d’expérience.


En conclusion, le Groupe Les Indépendants votera ce texte et se félicite du déploiement de dispositifs destinés à pallier les difficultés financières des étudiants.


Je vous remercie.

Comentários


Interventions au Sénat

bottom of page