top of page

Dany WATTEBLED : QAG - Conséquences économiques et sociales de la fermeture d'usines dans le Nord

15 mars 2023


Question d'actualité au Gouvernement


🔔 À retrouver sur nos réseaux sociaux

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre ?

Mes Chers Collègues,


Laissez-moi vous lire une lettre d’un salarié de l’usine Buitoni à Caudry, lettre à son employeur le groupe Nestlé : « Courant mars 2022, j’apprends que toute la production de pizzas est rappelée par Nestlé. Mais qu’est-ce qu’il se passe ? C’est inquiétant. On me demande de rester chez moi. J’apprends que le fruit de mon travail aurait handicapé et tué des enfants. Qu’est-ce que j’ai fait ? Je suis aussi père. Je suis rempli de honte et je pleure…


Le soir, je vais au resto du coin en famille où tout le monde me connaît. A mon arrivée, quelqu’un m’interpelle : « Voilà, l’assassin de chez Buitoni ! ». Je ne réponds pas. Nous partons.


Les chaînes d’info nous accablent : « Comment les salariés pouvaient travailler dans ces conditions ? Ils sont sales, c’est bien fait pour eux ! ».


Je me demande pourquoi Nestlé ne prend pas la parole pour dire que ses employés ne sont pas responsables de ce drame ?


Début janvier, après une fermeture administrative et le nettoyage complet du site, les activités reprennent mais les commandes ne sont pas au rendez-vous. La direction suspend la production et arrête la fermeture du site. »


Voilà, Monsieur le Ministre, en quelques mots la détresse que vivent depuis 12 mois les 150 employés de l’usine de Caudry.


La même semaine, on annonce la fermeture de l’usine Téréos à Escaudœuvres, avec, de nouveau, 150 emplois menacés. Cette usine produit du sucre, une des filières d’excellence française, mais à force d’appliquer de façon drastique, plus drastique que nos voisins, les normes, nous sommes en train de détruire notre filière betteravière. Alors que le Gouvernement parle de réindustrialisation des territoires, malheureusement, je peux d’avance vous annoncer que d’autres fermetures vont suivre.


Ce sont d’énormes coup de massue pour le Cambrésis et le Caudresis, territoires déjà en grande difficulté.


Aussi, Monsieur le Ministre, quels moyens entendez-vous déployer pour sauvegarder ces usines ?


Réponse de M. Roland LESCURE – Ministre délégué chargé de l’industrie


Merci Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

Monsieur le Sénateur WATTEBLED,


D’abord merci d’avoir rappelé, avec émotion réelle, les mots que moi aussi j’ai entendu lundi quand nous étions ensemble à Caudry, pour rencontrer les salariés de cette usine ; qui vous l’avez dit ont pris comme un coup de massue l’annonce de la suspension de l’activité de la chaîne de production et surtout, ont pris comme une énorme injustice, les accusations qui finalement leur ont été portées depuis un an. Certains ont été traités, vous l’avez dit, d’assassin, alors qu’évidemment, ils ne sont en aucun cas responsables du drame sanitaire qui a affecté l’usine de production Buitoni, il y a maintenant un an. Ils n’en sont pas responsables et donc il est hors de question qu’ils soient les victimes collatérales de ce drame sanitaire.


J’ai rencontré la direction, mes équipes travaillent avec la direction du Groupe Nestlé pour trouver d’autres solutions. Je souhaite qu’on produise sur l’usine de Caudry des pizzas ou autre chose. Mais je souhaite qu’on produise et je ferai tout pour.


Vous l’avez dit, cette nouvelle extrêmement difficile s’est accompagnée d’une autre nouvelle elle-aussi vraiment triste, à côté à Escaudœuvres, de la part de Téréos qui a décidé de fermer une de ses usines. Vous le savez, vous l’avez dit d’ailleurs, ça arrive et ça peut arriver encore à l’avenir des fermetures d’usines ça arrive mais pas quand une entreprise gagne de l’argent alors qu’elle en perdait il y a quelques années, pas quand une entreprise se désendette alors qu’elle était endettée il y a quelques années, pas quand une entreprise bénéficie d’un prix du sucre au plus haut et d’un marché en pleine expansion.


J’ai demandé des explications à la direction. Nous avons une rencontre demain, vous y êtes convié avec le Préfet et la direction et les élus parce que je souhaite qu’on ait des explications très précises sur les raisons pour lesquelles une entreprise qui marche, une entreprise qui va mieux, ferme une usine avec un impact très important dans la région.


Par ailleurs, je l’ai dit lundi avec vous dans le territoire, je le redis aujourd’hui, nous avons déployé d’ores et déjà et annoncé le déploiement de 3 millions d’euros dans le cadre du programme « rebond industriel » qui va permettre aux entreprises industrielles du territoire qui souhaitent investir et il y en a, de pouvoir les accompagner dans la réindustrialisation du territoire.


Le Nord va mieux, Monsieur le Sénateur. Gigafactory à 1 heure ou 2 heures de Caudry qui monte et qui vont créer des milliers d’emploi. Nous ne devons pas pour autant, abandonner les territoires délaissés dont le vôtre. Nous serons à vos côtés.

Merci.



Comments


Interventions au Sénat

bottom of page