top of page

Emmanuel CAPUS : "Faire de la RSE une ambition et un atout pour chaque entreprise"

10 janvier 2023


Débat sur les conclusions du rapport : "Faire de la RSE une ambition et un atout pour chaque entreprise"


🔔 À retrouver sur nos réseaux sociaux

 

Madame la Présidente,

Madame la Ministre,

Mes chers Collègues,


La notion de responsabilité sociétale des entreprises est essentielle. Pourtant, force est de constater que la « culture RSE » traverse une période difficile. La crise sanitaire a mis nos entreprises à rude épreuve.


Le contexte économique tendu que nous connaissons, et tout particulièrement la hausse des coûts de l’énergie, inscrit nos entreprises dans une course d’endurance difficile. Bon nombre de nos entreprises sont inquiètes.


Au même moment – on l’a entendu –, une petite musique se fait entendre. La raison d’être des acteurs économiques ne serait pour certains que de l’esbrouffe destinée à donner une bonne image à des entreprises faussement engagées. Bref, de l’écoblanchiment ou du purpose washing, en bon français.


Dans ce contexte, le rapport alerte sur le fait que certaines entreprises pourraient être tentées - voire forcées - de négliger leurs engagements environnementaux et sociétaux. Pour couronner le tout, la complexification des obligations en matière de RSE ne cesse de croître et nous interroge sur leur accessibilité à l’ensemble des entreprises.


Ces risques doivent nous mobiliser, tant la RSE, bien loin d’être superflue, est au contraire un atout majeur pour gagner en compétitivité.


La RSE participe à garantir la vitalité de nos entreprises, à pérenniser leur implantation et, ainsi, à renforcer le tissu économique local. Pour atteindre ces objectifs, nous devons la revoir d’un œil neuf, nous interroger sur l’inflation normative, adapter les règles aux enjeux actuels.


C’était justement l’objet d’une proposition de notre Groupe, à la suite de la mission d’information conduite par Vanina Paoli-Gagin. Il s’agit d’élargir les critères de responsabilité sociétale des grands groupes en incitant leur collaboration avec les start-up et PME innovantes.


Dans le même sens, si nous parlons de RSE, nous ne pouvons oublier une notion en développement : la RTE - Responsabilité Territoriale des Entreprises – je crois que nous n’avons pas abordé cette question –. La RTE permet d’appréhender le territoire d’implantation comme un espace d’ancrage responsable, d’engagement sur le temps long et de collaborations public – privé.


Dans une logique écosystémique, la RTE représente un axe fort de valorisation dont témoigne l’enquête dévoilée en novembre 2022 par « ESS France », la chambre française de l’économie sociale et solidaire. Selon elle, les missions prioritaires des entreprises sont la création d’emplois, la prise en compte de la transition écologique, et enfin le soutien aux filières locales. L’interdépendance progressive entre les acteurs économiques d’un même territoire ne peut qu’inspirer une approche globale de développement mutuel.


Enfin, les études montrent que les salariés sont en attente de formations, pour participer activement aux engagements de leur entreprise et donner du sens à leur missions quotidiennes. Développer l’accès à la formation permet de changer les mentalités et d’atteindre de vrais résultats par la mobilisation collective à toutes les échelles.


Notre rôle est de continuer à bâtir un environnement propice à la bonne santé économique de nos entreprises. En concrétisant des politiques de RSE et de RTE, elles en sortiront renforcées et pourront contribuer au développement de leur territoire d'implantation.


Dès lors Madame la Ministre, j’émets le souhait – au nom du Groupe Les indépendants – que la notion de « territorialité » soit davantage prise en compte par les entreprises dans leur activité.


Je vous remercie.

Comments


Interventions au Sénat

bottom of page