• Les Indépendants

Pierre-Jean VERZELEN : Débat sur l'avenir de la Métropole du Grand Paris

09 février 2021


Débat sur l'avenir de la Métropole du Grand Paris (demande du Groupe Les Républicains)


Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

Mes Chers Collègues,


Je ne suis pas un élu d’Ile-de-France et je ne suis pas un spécialiste du sujet ; néanmoins, dans le cadre des débats que nous avons eu dans la délégation des collectivités territoriales, j’ai pu assister il y a quelques semaines à un débat auquel participait, Madame le Maire de Paris, la Présidente de la Région Ile-de-France et puis le Président de la structure du Grand Paris.


On comprend que les choses sont compliquées par forcément très bien embarquées par ce que sur le thème, je suis la bonne échelle pour appliquer les compétences, je suis la bonne échelle pour capter les financements, les choses ont l’air complexe et j’en ai en tout cas tiré les conclusions, c’est que si l’Etat et le Gouvernement ne s’en mêlent pas et si vous laissez les acteurs locaux faire, il y aura difficilement des solutions qui seront trouvées.


Vous me permettrez d’avoir un mot – je vous disais que je n’étais pas un élu d’Ile-de-France – mais je suis un élu péri, pas grand mais immense Paris, d’un département comme l’Aisne qui se trouve comme d’autres départements à 100-150 km de Paris et qui sont concernés, en tout cas par l’essor de Paris, par l’intérêt du Grand Paris, par ce que ça peut créer en terme de transport en commun, d’infrastructures, de développement économique et je pense que ce serait intéressant que vous puissiez, mais c’est peut-être déjà en réflexion, associer les élus de ces territoires un peu plus éloignés à ce que va être le Grand Paris, par ce que c’est pas la guerre entre les ruraux et les urbains ; le but du jeu c’est de tisser des choses et tisser, c’est de développer les voies de communication. C’est-à-dire ce sont des routes, pour l’Aisne ça peut être la RN2, ce sont la mobilité avec les trains, éventuellement maritime aussi. Il me semblerait intéressant, non pas en recréant une structure mais en tout cas, en associant ces territoires qui puisse participer à une dynamique et eux-aussi être associés à une vision – je me répète – dynamique, du futur Grand Paris.


Réponse de Mme Jacqueline GOURAULT, Ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales


Merci Monsieur le Président,


Oui, Monsieur le Sénateur, vous avez raison naturellement, vous êtes Sénateur de l’Aisne si ma mémoire est bonne, et penser les mobilités en Ile-de-France, c’est bien sûr aussi penser les relations entre l’Ile-de-France et les régions voisines.


L’Etat est ainsi particulièrement vigilant à la bonne articulation entre régions.


Ainsi, qu’il s’agisse de la rénovation de la gare du Nord, ou des projets de l’axe Seine, tous sont pensés en concertation avec toutes les régions concernées. Les projets autour de l’axe Seine pilotés par le Préfet PHILIZOT sont d’ailleurs emblématiques de cette approche intégrée. Les plus emblématiques étant la création, ce mois-ci de HAROPA qui regroupe trois anciens ports : Le Havre, Rouen et Paris, de sorte à promouvoir une logistique fluviale intégrée sur la Seine. Il en est de même du projet de la ligne nouvelle Paris-Normandie LPN qui est conçue à la fois pour améliorer les liaisons des villes normandes vers Paris mais aussi, pour améliorer et fiabiliser la déserte des transiliens dans l’Ouest de l’Ile-de-France.


Vous voyez, des exemples concrets qui illustrent parfaitement votre souhait et je crois que c’est une démarche qui ne peut pas, ne pas exister, bien sûr.

Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube

Groupe parlementaire au Sénat