• Les Indépendants

Pierre-Jean VERZELEN : PLF 2021 - Missions "Gestion des finances publiques et des ressources ..."

Mis à jour : 22 déc. 2020

05 décembre 2020


Projet de loi de finances pour 2021 - Missions "Gestion des finances publiques et des ressources humaines", "Crédits non répartis", "Transformation et fonction publiques" et "Régimes sociaux et de retraite"

Missions "Gestion des finances publiques et des ressources humaines" - "Crédits non répartis" - "Transformation et fonction publiques" - "Régimes sociaux de la retraite"


Monsieur le Président,

Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,

Mes Chers Collègues,


C’est la première fois que je participe à un PLF et en particulier à la Mission de Gestion des finances publiques. Le sujet est assez vaste et je limiterai mon intervention à trois sujets :


Le premier, celui des retraites. Alors priorité ou pas priorité, le fait est que les choses étaient très mal embarquées en début d’année et puis la crise sanitaire et puis un confinement et puis un second et puis, dans les mois qui viennent sur le premier semestre, ce sera la politique de vaccination dans le pays et puis la priorité à la relance économique. Autant dire, et puis on sera à quelques mois des présidentielles au milieu de l’année prochaine ; autant dire que la réforme des retraites n’aura pas lieu et que cette réforme, elle fera partie du prochain débat des élections présidentielles, d’ailleurs, c’est un sujet tellement essentiel sur la vision que l’on peut avoir de la société, de la justice et de la solidarité, il faut que ce débat ait lieu, ne faisons pas l’impasse, que les candidats ne fassent pas l’impasse sur le débat des retraites, comme ça a été le cas en 2007, en 2012, je n’en parle même pas et comme ça l’a été aussi en 2017. Donc que les candidats donnent leur vision, que le Gouvernement, que les parlementaires, que les syndicats ensuite affinent les choses pour que le texte soit voté et qu’enfin, nous trouvions une solution sur le sujet des retraites.


Sur les effectifs de la fonction publique, on est loin des engagements qui avaient été pris par le Président de la République et si vous me le permettez peut-être, arrêtons de voir les choses de manière comptable et voyons-les à quoi peut demain servir l’Etat. Alors, évidemment, il y a les missions régaliennes, il y a la justice, il y a la sécurité, il y a la santé et après, il y a tout le reste et comment est-ce que l’on baisse les effectifs de l’Etat ? mais certainement en baissant, la quantité de travail de l’Etat et j’en viens au sujet des règles et des normes.


Alors, j’y vais humblement sur le sujet de la simplification, cela fait tellement longtemps qu’on en parle mais peut-être faudrait-il avoir le courage de repartir de la page blanche. C’est facile à dire, c’est beaucoup de travail mais si on cherche à adapter en permanence les règles et les normes qui existent aujourd’hui, on risque de ne jamais s’en sortir.


Et un dernier mot sur les parcours professionnels dans la fonction publique. Beaucoup a été fait par les divers Gouvernement sur les dernières années pour permettre aux uns et aux autres de s’épanouir de passer d’une administration à l’autre. On n’est pas encore assez, on n’est pas encore allé assez loin. Il y a du travail en la matière.


En tout cas pour le Groupe nous voteront les crédits de cette mission.

Le live #Twitter #Facebook

© Les Indépendants - République & Territoires 
Conception et réalisation deuxquatre.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube

Groupe parlementaire au Sénat