Recherche, innovation et industrie : une mission d'information à l'initiative de notre Groupe

En janvier 2022, une mission d'information "Excellence de la recherche/ innovation, pénurie de champions industriels : cherchez l’erreur française" a été créée au Sénat, sur la proposition de notre Groupe. Vanina Paoli-Gagin, Sénateur de l'Aube et membre de notre Groupe, a été nommée rapporteure pour cette mission.


Quelle stratégie la France doit-elle adopter pour préserver et cultiver son vivier d’innovations ? L’incapacité à produire un vaccin contre la Covid a constitué un traumatisme pour notre pays, qui craint de sombrer dans un décrochage scientifique irréversible. À cet égard, la France semble encore accuser un retard important vis-à-vis de ses voisins européens, qu’elle peine toujours à combler. Pourtant, la recherche française, et singulièrement la recherche fondamentale, continue de livrer d'excellentes nouvelles, comme en témoigne par exemple l’attribution des Prix Nobel, qui récompense régulièrement des chercheurs tricolores. Aussi, le diagnostic pessimiste est à préciser : plutôt qu’un décrochage scientifique, il s’agit plutôt d’une incapacité de la France à transformer l’essai de l’innovation.

C'est face à la nécessité de travailler à cette meilleure conversion de la recherche fondamentale en innovations industrielles que notre Groupe a créé cette mission d'information.

Le mardi 11 janvier 2022, la mission d'information s'est réunie pour désigner son Bureau.

Lors de la réunion, Vanina Paoli-Gagin a estimé que "les retombées économiques de l’innovation restent décevantes en France comparées à d’autres régions du monde".

Cette mission d'information a donc vocation à analyser les obstacles et les blocages qui empêchent en France de transformer l’essai de l’innovation.

Elle a ensuite présenté les grands axes des prochaines semaines d’auditions : les organismes de recherche et les universités, les structures de valorisation, les pouvoirs publics et les opérateurs en charge de la stratégie de l’innovation et de son soutien financier, mais également les acteurs privés tels que les fonds d’investissement et de capital risque, les associations professionnelles des entreprises ainsi que les multiples structures qui ont été créées ces dernières années pour favoriser la création et la croissance d’entreprises innovantes.



Interventions au Sénat