top of page

Vanina Paoli-Gagin : Protection de la France contre les cyberattaques

13 mars 2024

Questions d'actualité au Gouvernement




Question de Vanina Paoli-Gagin, Sénateur de l’Aube, à Prisca Thevenot, Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée du Renouveau démocratique, porte-parole du Gouvernement.

 

Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

Mes chers Collègues,

 

Comme mon précédent Collègue, notre Groupe s'est inquiété de ce que dimanche dernier les services de plusieurs de nos ministères aient été la cible de cyberattaques de très grande ampleur.

 

Le nombre de ces actions ne cesse de croître, l'importance des entités visées par les groupes pro-russes nous interpelle de plus en plus.

 

Dès les élections de 2017, des opérations de déstabilisation ont été lancées contre notre pays par les services de Poutine.

 

Dès 2017, nous les avons vu, ces soi-disant patriotes, serrer la main et accepter l'argent de celui qui nous attaquait déjà.

 

Ces opérations ont perduré, toujours sous le seuil de conflictualité, mais avec une intensité qui ne laisse aucun doute sur les objectifs poursuivis.

 

Les services russes étaient à l'œuvre lors de la désinformation relative aux punaises de lit. Ils étaient aussi à la manœuvre dans l'affaire des étoiles de David, destinées à saper notre cohésion nationale.

 

Certains craignent que le conflit en Ukraine ne nous entraîne dans une guerre contre la Russie.

Mais il est temps de voir que Vladimir Poutine a déjà déclaré une guerre d'influence et de déstabilisation de nos forces morales.

 

La France, tout comme les États-Unis, le Royaume-Uni ou les trois États baltes, fait face à des attaques d'ampleur bien qu'elles ne soient pas cinétiques.

 

Faut-il rappeler que ces attaques sur nos services de santé coûtent la vie à certains de nos compatriotes, outre le poids financier pour notre pays ?

 

L'approche des JO, notre soutien énergique et la résistance ukrainienne, font évidemment de nous des cibles de choix.

 

Madame la Ministre, que savons-nous des groupes qui ont mené ces attaques de dimanche ?

Quelles mesures prenons-nous pour nous protéger et surtout pour riposter à la hauteur de ces provocations cyber ?

 

Ces enjeux font-ils partie des travaux du Comité européen de préparation à la défense ?

Madame la Ministre, je vous remercie.

 

Réponse de Prisca Thevenot, Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée du Renouveau démocratique, porte-parole du Gouvernement.

 

Merci Monsieur le Président, Madame la Sénatrice,

 

Votre question va me permettre de compléter la réponse apportée précisément. Sur le sujet, effectivement, des attaques qui ont eu lieu ce week-end, les investigations sont en cours et les conclusions seront rendues dès qu'elles seront finalisées.

 

Plus précisément, pour continuer à avancer et à travailler, nous avons deux plans qui ont été mis en place au travers de :

 

Premièrement, France relance. Le Gouvernement a alloué 1,7 milliards d'euros à la transformation numérique de l'État et des territoires. Dans ce cadre, il y a un volet spécifique sur la cybersécurité qui atteint 176 millions d'euros et qui a notamment permis de financer des parcours de cybersécurité auprès de 1000 organismes publics, aussi bien des collectivités territoriales que des hôpitaux.

 

Il y a un deuxième volet, au travers de France 2030, avec la filière cybersécurité qui a été identifiée comme un marché à soutenir en priorité et bénéficie d'une stratégie de financement et d'accélération à hauteur de plus d'un milliard d'euros.

 

Enfin le Gouvernement et le groupement d'intérêt ACYMA a été créé afin de fournir des conseils aux citoyens et aux collectivités territoriales pour s'armer contre ces cyberattaques.

Vous le voyez, notre mobilisation est totale et je vous remercie pour les alertes que vous continuez à nous rappeler.

 

Réponse de Vanina Paoli-Gagin, Sénateur de l’Aube.

 

Je vous remercie beaucoup Madame la Ministre.

 

Il y a aussi une question de fond qui est culturelle, c'est-à-dire, comment faire que nos écoliers, nos collégiens, nos citoyens deviennent aussi des cybercitoyens ? C'est un bon moyen, la démocratie, pour se protéger contre ce type d'attaque.

 

Comments


Interventions au Sénat

bottom of page