Dany WATTEBLED : QAG - La campagne de vaccination

09 juin 2021


Question d'actualité au Gouvernement

Monsieur le Président,

Madame la Ministre,

Mes chers Collègues,


L’ensemble de notre groupe s’associe aux condamnations des violences dont le chef de l’État a été l’objet. Dans nos territoires mais aussi dans notre assemblée, de nombreux élus de la République ont connu des agressions inadmissibles. Quand il est porté atteinte aux élus, c’est toute la République qui souffre. C’est encore plus symbolique quand cet élu est le Président de la République. Ensemble nous devons nous mobiliser contre la montée de ce climat préjudiciable à notre démocratie.


Ma question porte sur la vaccination. Les rarissimes cas de thrombose ont amené à une brève suspension du vaccin AstraZeneca jusqu’à la décision de reprise par l’Autorité Européenne du Médicament. Ce climat délétère a considérablement freiné l’élan de ce vaccin avec une véritable désaffection des français à son égard.


C’est regrettable car il s’agit pourtant d’un vaccin efficace. Ses effets secondaires sont très limités comme a pu le démontrer l’utilisation massive qu’en a fait le Royaume-Uni.


Madame la Ministre, quelles actions sont envisagées pour relancer la vaccination avec les doses d’AstraZeneca ? Si toutes les doses, dont le chiffre se compte par millions, ne trouvaient pas preneur, pouvez-vous nous dire ce qu’il adviendrait de ces stocks de vaccin ?


Je veux aussi attirer votre attention sur la vaccination des personnes identifiées comme à risque. Moins de la moitié de ces personnes classées à risque pour cause d’obésité ont reçu, à ce jour, une dose de vaccin.


Après un démarrage difficile de la vaccination, nous constatons que la France et aussi nos partenaires européens sont maintenant parmi les plus avancés. Il reste néanmoins nécessaire de résoudre ces deux problématiques. Madame la Ministre, quelles mesures envisagez-vous de prendre à cet égard ?


Réponse de Mme Brigitte BOURGUIGNON – Ministre déléguée chargée de l’autonomie

Merci Monsieur le Président, Monsieur le Sénateur Dany WATTEBLED,


Votre question me permet de rappeler un point essentiel. La vaccination est l’outil principal pour nous permettre de retrouver une vie normale et c’est le seul moyen dont nous disposons à ce jour, pour nous prémunir du virus, nous défendre efficacement contre celui-ci et protéger nos proches.


Le vaccin est une chance après une année particulièrement difficile où les français ont répondu présents à toutes les mesures qui s’imposaient à eux. Ils en ont bien compris la portée. Les résultats sont là, plus de 20,5 millions de français ont reçu au moins une injection et près de 15 millions ont désormais un schéma vaccinal complet.


Cette campagne s’accélère avec plus de 650 000 vaccinations hier.

3 stratégies, 3 impératifs :

- la sécurité sanitaire et l’efficience des vaccins ;

- la priorisation des publics les plus fragiles ;

- et le libre choix des français.


Nous avons toujours fait le choix de la transparence. Les données qui permettaient de répondre aux craintes des français ont été rendues publiques et les protocoles adaptés en fonction.


La vaccination avec l’AstraZeneca a repris par la suite et ceux qui en ont bénéficié se portent bien – je me porte très bien !


C’est la meilleure preuve que nous puissions donner à nos concitoyens.

Nous cherchons toujours à faciliter le recours à ces vaccins. Je veux rappeler qu’ils sont désormais, davantage disponibles en médecine de ville plutôt qu’en centre de vaccination, afin que les médecins traitants aillent vers leurs patients éligibles.


Nos efforts en matière « d’aller vers » que nous déployons par plusieurs moyens permettent de toucher les français qui doivent être vaccinés en priorité. Les associations dédiées, les organisations de professionnels de santé, les acteurs locaux et en particulier les élus sont pleinement mobilisés, je tiens à les en remercier.


Dans votre département du Nord que je connais bien, les efforts payent, plus de 52 % des personnes présentant une obésité ont reçu au moins une dose de vaccin. La campagne s’intensifie dans votre territoire comme partout en France. Notre mobilisation est donc totale et nous comptons sur l’engagement de tous, évidemment, pour réussir à vacciner le plus largement possible.

Je vous remercie.


Réplique de M. Dany WATTEBLED :

Merci de votre réponse globale Madame la Ministre, mais je pense qu’il va nous rester pas mal de doses d’AstraZeneca et il y aurait peut-être quelque chose à faire pour relancer ce vaccin.

Je vous remercie.

Interventions au Sénat